vincennes_icon_mains

ENSEMBLE

AGISSONS POUR UNE VILLE SOLIDAIRE ET INCLUSIVE

  • poursuivre notre programme volontariste de développement du logement social, dans le respect de nos obligations légales, en privilégiant des opérations de qualité, parfaitement intégrées au tissu urbain et réparties sur l’ensemble de la ville, et en veillant à ce que toutes les générations aient accès à ces logements
  • pour les victimes de violences conjugales,
    – mettre à disposition un logement d’urgence,
    – poursuivre le soutien accordé au Centre d’Information des Droits des Femmes et des Familles (CIDFF), association labellisée d’aide aux victimes,
    nous assurer régulièrement de la bonne application de la procédure d’accueil spécifique du commissariat pour recueillir leurs témoignages
  • diversifier les actions de prévention en matière de violences faites aux femmes (conférences, pièces de théâtre, expositions, …) en lien avec le tissu associatif local
  • obtenir la labellisation « Point d’accès au droit » pour l’ensemble des permanences à caractère juridique ou social proposées par la Ville (avocat, notaire, écrivain public, information sur le droit au logement, sur le surendettement, CPAM, …)
  • proposer une aide financière au transport pour les personnes âgées ou handicapées bénéficiant de l’allocation mensuelle du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS)
  • restructurer le quotient familial pour une meilleure prise en compte de la situation des familles
  • accorder aux parents accompagnés par le CCAS et en situation de famille monoparentale une aide ponctuelle à la garde d’enfants (sous conditions de ressources)
  • proposer une aide financière aux jeunes des familles aidées par le CCAS pour s’inscrire à une activité culturelle ou sportive au sein d’une structure vincennoise
  • mettre en place de nouvelles aides financières pour les jeunes sous conditions de ressources et situations familiales (brevet de natation, brevet de secourisme, BAFA, permis de conduire, caution logement, aide à un projet éducatif, formations diplômantes, …), évaluées en commission du CCAS
  • simplifier l’accès des étudiants vincennois fragilisés à l’épicerie solidaire située rue Defrance et gérée par la Croix Rouge
  • développer des actions en faveur de l’inclusion numérique, notamment dans le cadre du Pass’numérique porté par la Métropole du Grand Paris
  • lancer un 4e plan Handicap volontariste prévoyant des actions concrètes en faveur de l’intégration des personnes en situation de handicap
  • poursuivre le déploiement de l’Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’AP) pour la mise en accessibilité de nos bâtiments publics
  • continuer dans la concertation avec les personnes en situation de handicap les aménagements de la ville (feux sonores, passages piétons, hauteur des trottoirs, mobilier urbain, …) pour favoriser leur mobilité
  • développer davantage l’accès à l’information municipale et à toutes les instances de démocratie participative aux personnes en situation de handicap (site internet, traduction en langue des signes, système ACCEO de mise en relation des personnes sourdes et malentendantes avec l’administration, …)
  • aider financièrement les familles dont l’enfant en situation de handicap doit être accueilli dans une structure petite enfance spécialisée
  • poursuivre la formation et renforcer nos équipes dans les crèches et centres de loisirs qui accueillent des enfants en situation de handicap
  • soutenir en partenariat avec l’Éducation Nationale l’implantation dans nos écoles de dispositifs favorisant l’intégration d’enfants en situation de handicap
  • créer un fonds dédié aux troubles DYS au sein du réseau des médiathèques, assorti d’actions de médiation en lien avec des parents, orthophonistes et médecins scolaires
  • soutenir les événements portant une dimension inclusive, tels que la manifestation Shakespeare d’Avril (séances Relax), et inciter les associations à une meilleure prise en compte du handicap dans la mise en œuvre de leurs événements
  • poursuivre la création, au-delà du seuil réglementaire que nous avons déjà atteint, de places réservées au stationnement des personnes handicapées
  • définir et expérimenter, en lien avec les associations compétentes, un dispositif de contrôle afin de s’assurer que seules les personnes handicapées bénéficient des places de stationnement qui leur sont dédiées