transition écologique
vincennes_icon_feuille

ENSEMBLE

PRÉSERVONS L’AVENIR ET POURSUIVONS LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE

  • améliorer la performance énergétique de nos bâtiments communaux
  • encourager les propriétaires et les bailleurs sociaux à réaliser des travaux de rénovation énergétique en nous appuyant notamment sur nos partenariats associatifs
  • lutter contre l’habitat dégradé, insalubre et énergivore à travers une nouvelle opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) en lien avec l’ADEME
  • achever la mise en œuvre de notre plan de modernisation de l’éclairage public (passage en LED)
  • limiter la consommation électrique des commerces et des institutions, en veillant au respect de la règlementation sur l’extinction nocturne, et limiter la pollution lumineuse
  • poursuivre nos engagements pour une administration éco-responsable et exemplaire à travers notre charte 21
  • augmenter la proportion de véhicules municipaux propres et doter une partie des agents municipaux de vélos pour assurer leurs missions
  • poursuivre notre plan de réduction de la consommation en eau potable (consommation des bâtiments publics, réutilisation de l’eau pour les opérations de nettoyage, …)
  • accentuer, en lien avec le Territoire, notre politique d’incitation à la réduction de la production de déchets auprès de tous (actions collectives, formations, interventions dans les écoles, familles Zéro Déchets, aide à l’installation de commerces de vrac, actions auprès des commerçants, …)
  • faciliter le tri de nos déchets en installant davantage de poubelles de tri sur l’espace public et dans les bâtiments municipaux
  • expérimenter la collecte des déchets en soirée pour limiter la congestion de la voirie
  • expérimenter des points d’apport volontaire en containers enterrés pour la gestion de certains déchets
  • amplifier la valorisation et la collecte des déchets alimentaires et biodéchets pour les particuliers et pour les commerçants, notamment les forains de nos marchés
  • augmenter le nombre de composteurs collectifs, en incitant les particuliers et les bailleurs sociaux à en favoriser l’installation
  • poursuivre notre lutte contre les dépôts sauvages
  • réduire au maximum l’usage du plastique dans nos équipements et nos activités (évolution de la politique d’achats publics, incitation et partenariat avec les commerçants et les associations, …)
  • encourager les initiatives et les associations qui favorisent la réutilisation/réparation des objets
  • créer un cadastre solaire, document informant les habitants du potentiel solaire de leur toiture
  • soutenir les initiatives citoyennes favorisant l’usage des énergies renouvelables
  • apprivoiser de nouveaux territoires à végétaliser (jardins verticaux, mobilier urbain, …), notamment en favorisant les plantations citoyennes et en facilitant la végétalisation des façades et des pieds d’immeubles
  • planter des arbres dès que cela est techniquement et réglementairement possible au cours de nos opérations de réaménagement urbain, pour lutter contre les îlots de chaleur
  • coloniser par le végétal « coins et recoins » pour diversifier les dispositifs de végétalisation
  • préserver le patrimoine végétal en poursuivant notamment l’application des règles actuelles de maintien des espaces de verdure en cœur d’îlots et en établissant des règles de « remplacement » des arbres abattus
  • mettre en œuvre un plan de développement de l’agriculture urbaine, en identifiant les toitures des équipements publics (écoles, crèches, …) qui pourraient être le support de ces pratiques pour atteindre plus de 4 000 m² de terres cultivées, et conventionner avec une association d’agriculteurs professionnels pour gérer ces lieux ; inciter les bailleurs sociaux et les institutionnels à s’engager dans cette même démarche
  • mettre en œuvre dans toutes nos écoles et nos crèches un plan Canicule en lien avec les associations de parents d’élèves et les professionnels de ces secteurs
  • requalifier nos serres municipales pour les rendre accessibles au public et y réaliser des ateliers pédagogiques
  • favoriser la biodiversité et sensibiliser à la présence de la faune sauvage et à la place de l’animal en ville
  • mettre en œuvre un plan de Santé Environnementale, en concertation avec des associations reconnues, définissant des actions spécifiques sur le bruit, la qualité de l’air dans nos équipements publics, les perturbateurs endocriniens, l’usage des produits phytosanitaires, les ondes… et inciter le Territoire à s’engager sur les actions nécessitant un relais à plus grande échelle
  • poursuivre le développement des zones à 30 km/h sur la voirie communale
  • créer une offre de mobilité douce à la demande, alternative et complémentaire aux réseaux RATP, afin de favoriser les déplacements d’un quartier à l’autre
  • accroître le nombre de bornes de recharge pour véhicules électriques et maintenir le tarif préférentiel de stationnement dont ils bénéficient
  • contribuer activement à faire évoluer et améliorer l’offre de transports en commun, demander à la RATP l’accélération du déploiement de bus électriques sur les lignes desservant notre ville et soutenir le déploiement de la navette autonome du Bois
  • travailler en étroite collaboration avec la RATP et IDF Mobilités aux accès et à l’insertion de la gare routière située avenue de Nogent, dans le cadre de sa modernisation
  • favoriser le développement de nouveaux modes de transports partagés tout en régulant leur utilisation dans notre ville (vélo/auto-partage, …)
  • définir et mettre en œuvre un Plan vélo en lien avec les associations locales permettant :
    d’éduquer et sensibiliser à l’usage du vélo : poursuivre les actions d’apprentissage du vélo en lien avec l’Éducation nationale et les centres de loisirs communaux, fermer régulièrement quelques rues dans les quartiers le week-end pour permettre l’apprentissage du vélo, …
    d’aménager l’espace public et inciter les copropriétés à se doter d’espaces de garage à vélos : intégrer des espaces réservés à la circulation douce sur tous les axes communaux que nous réaménagerons, continuer à implanter des sas vélos aux feux tricolores, faire évoluer le plan de circulation à vélo au sein de la Ville et en connexion avec les villes voisines, continuer de développer les itinéraires cyclables, maintenir les dispositions du PLU relatives à l’obligation de réaliser des espaces pour vélos dans les copropriétés.
    – de développer l’offre de services : augmenter le nombre de pompes en libre-service et d’arceaux vélos, notamment aux abords des lieux les plus fréquentés, créer des parcs de stationnement vélo sécurisés,
  •  
  • ouvrir un point d’information permettant à chacun de consulter et d’être conseillé sur l’ensemble des dispositifs relatifs au développement durable mis en œuvre à Vincennes
  • poursuivre les actions de sensibilisation en lien avec le Territoire et les associations locales (Familles Zéro Déchets, Familles à Energie Positive, …)
  • promouvoir la création d’une ressourcerie intercommunale à l’échelle du Territoire avec l’ambition d’en faire un village du réemploi
  • inclure dans le Projet éducatif territorial (PEDT) un volet développement durable pour nos écoles et centres de loisirs